Groupe Sanguin Rare

Groupe sanguin le plus rare

Groupe Sanguin

Quel est le groupe sanguin le plus rare ?

Il existe 4 groupes sanguins différents : A, B, AB et O qui peuvent être positifs ou négatifs.

Parmi les 8 combinaisons possibles, c’est le groupe sanguin AB- qui est le plus rare puisque seul 1 % de la population mondiale a ce groupe sanguin.

En France, 1 % de la population est porteur du groupe sanguin AB-, et 2 % des Français sont AB+ et B-. Le groupe B de rhésus- présente aussi une relative rareté contrairement aux groupes sanguins O rhésus+ et A rhésus+ qui représentent respectivement 37 % et 39 % de la population mondiale.

Le rhésus sanguin le plus rare est quant à lui le RH-

Mais attention, un groupe sanguin rare ne veut pas dire que l’on est plus à risque en cas d’éventuels problèmes d’incompatibilité transfusionnelle.

Bien comprendre comment fonctionne le système ABO

Notre corps est constitué de 5 à 6 litres de sang, ce qui fait 7 à 8 % de notre masse corporelle. Le sang a pour rôle de distribuer l’oxygène et les nutriments nécessaires au bon fonctionnement de notre organisme et à la suivie de toutes les cellules.

Mais en même temps, il récupère le dioxyde de carbone et les déchets que produit le corps quand il est en activité. Le sang est fait de 55 % de plasma et de 45 % de cellules sanguines.

Ces dernières sont subdivisées en 3 catégories : les globules blancs, les globules rouges et les plaquettes sanguines. L’appartenance à un groupe dépend de la présence ou non d’antigènes à la surface des cellules rouges.

On trouve 3 sortes d’antigènes : A, B et AB. Pour le groupe sanguin O, il se caractérise par l’absence d’antigènes.

En plus des groupes, il y a aussi le rhésus qui indique ou non la présence de l’antigène D.

On est positif (Rh+) si on a cet antigène, et on est négatif (Rh-) quand on ne le possède pas.

L’incompatibilité sanguine

C’est à cause de ces antigènes qu’il peut y a une incompatibilité des groupes sanguins. Si on appartient au groupe A, on a dans notre sérum des anticorps contre l’antigène B.

Le mélange de deux groupes sanguins non compatibles provoque chez le receveur des risques d’accidents transfusionnels qui causeront un état de choc, une hypertension, une tachycardie, un étouffement, une sensation de chaleur, des malaises, des frissons, des angoisses, des nausées, des douleurs lombaires, des frissons, des vomissements…

Les donneurs universels sont les personnes appartenant au groupe O-, et les receveurs universels sont les personnes appartenant au groupe AB+.

📝 Commenter sur Facebook